Je n'ai pas la prétention d'inventer une technique de bien-être supplémentaire, il y en a déjà largement assez...

Mais, mon chemin de vie, aussi bien privé que professionnel, toujours riche en contacts humains m'a déjà, car j'espère bien en être qu'au commencement, apprit beaucoup de choses sur l' "Humain" et son véhicule qui est le corps.

En résumé : Issue d'une famille catholique pratiquante, moi-même très engagée pendant longtemps, je plonge, à l'âge de 18 ans,  dans le milieu hospitalier qui à l'époque me semblait tout sauf hospitalier en gynéco-obstétrique de surcroît pour mes études de sage-femme !

Je traduirais tout cela par : après être née avec un corps auquel on ne s'intéressait que pour le maintenir en bonne santé (nourriture et hygiène), j'allais "suivre" (médicalement parlant on suit une grossesse, mais qu'en est-il donc de l'accompagner...?), des corps desquels naîtront d'autres corps... Donc les approcher, les toucher et ... les accompagner.

La vie nous faisant parfois de drôles de farces, j'ai décidé, un jour, de faire une formation en Sophrologie dont à l'époque j'ignorais tout !....     et là ce fut la révélation : j'avais un corps dont je ne connaissais pratiquement rien (même si je connaissais son anatomie et sa physiologie) et qu'il était plus qu'urgent de s'intéresser à lui.

C'est ainsi que de Sophrologie en Médecine Traditionnelle Chinoise (MTC), de MTC en Qi-Gong, de Qi-Gong en Orthobionomy®,d'Orthobionomy® en Sonothérapie en passant par un peu de Reiky, de magnétisme et toujours en chantant j'expérimente mon corps et, comme on dirait dans mon  Alsace natale : "probieren geht über studieren", en d'autres termes : "la meilleure étude, c'est l'expérience".

Il existe une nombreuse littérature, dont je me nourris avec bonheur, aussi bien sur les traditions millénaires orientales que sur les "découvertes" occidentales plus récentes de relations entre le corps et les émotions, je vous la conseille vivement !

Je ne vais pas ici vous développer ces idées (dont j'ai fait miennes un certain nombre)... par contre, je vous propose d'en expérimenter car il ne s'agit pas de s'accorder avec de nouvelles idées (ce que j'appellerai de changer de croyance) mais plutôt d'expérimenter à travers son propre corps des relations de cause à effet entre ses émotions et ses sensations physiques (plonger dans sa propre foi).