A l'époque où j'étais chef de chœur, un jour, j'ai pris conscience que tous les choristes, je les aimais !...

Je veux dire par là que si j'avais rencontré ces personnes en d'autres circonstances elles auraient sûrement été insignifiantes pour moi. Or comme nous chantions ensemble, j'avais une relation intime avec eux.

Avez-vous déjà remarqué le nombre de gens qui n'osent pas chanter seul, alors qu'en groupe ça se passe très bien... comme si chanter c'est dévoiler une intimité profonde ...

Etre chef de chœur et recevoir cette intimité de la part de tout un groupe est un cadeau qui demande infiniment de respect.

Chanter c'est exprimer quelque chose de profond. Nous pouvons utiliser la musique et les paroles de quelqu'un d'autre, tout en exprimant des réalités profondes de notre être. Si cela nous donne la sensation d'interpréter ce que l'auteur et le compositeur ont créé, nous vibrons pourtant à la fréquence de nos propres émotions que le chant a permis.

Lorsque nous prenons conscience de cela, le chant devient un réel outil thérapeutique.

Avec cette conscience, chanter permet de faire vibrer chaque cellule de notre corps et d'exprimer simplement ce que nous avons de plus intime en nous :